Comment écrire le discours du père de la mariée ?

Écrire, et encore moins prononcer le discours du père de la mariée, si important, peut sembler intimidant et, avec tous les yeux rivés sur vous, il est compréhensible que vous soyez nerveux. Mais vous n’avez pas besoin de l’être, car une fois le discours écrit et les nerfs maîtrisés, c’est en fait un instant merveilleux qui peut être un véritable moment fort, surtout pour votre fille chérie.

Le discours du père : une tradition qui perdure

Le discours du père de la mariée est, en général, le premier des discours de mariage à être prononcé, généralement vers la fin du repas principal. Traditionnellement, le père de la mariée était l’hôte du mariage, mais même lorsqu’il ne l’est pas, le discours du père de la mariée comporte généralement de nombreux aspects liés à l’hôte, comme l’accueil des invités et les remerciements pour leurs cadeaux. Bien sûr, le père de la mariée partage aussi quelques mots de sagesse ou des conseils de mariage et, parfois même, quelques larmes !

Se tenir au centre de la scène, prononcer un discours devant ses proches en une occasion aussi importante peut sembler une tâche difficile, voire terrifiante. Mais n’oubliez pas qu’il n’y a aucune raison de s’inquiéter. Vous êtes entouré de vos amis et de votre famille, qui veulent vous voir bien faire ! Ils savent à quel point vous êtes fier et sont probablement impatients d’entendre ce que vous avez à dire ! Il suffit de prendre une grande respiration et d’essayer de s’amuser. Oh, et si vous envisagez de calmer vos nerfs avec un peu de courage liquide, soyez parcimonieux dans la quantité que vous buvez. Après tout, il ne faut pas avoir trop de courage. Vous voulez profiter du moment et vous voulez que votre fille et toute votre famille soient fières de votre performance, et non pas embarrassées par celle-ci.

La rédaction du discours de mariage : par où commencer ?

Le plus difficile dans la rédaction d’un discours de bon père de famille est de commencer. Un bon conseil est de décomposer le discours en titres. Sous chaque rubrique, notez quelques notes, idées et émotions, puis développez-les. Pensez à ce que vous avez ressenti à la naissance de votre fille, à ce que vous avez ressenti en l’élevant, à certaines de ses grandes étapes comme une remise de diplôme ou un anniversaire important. Ensuite, essayez de mettre vos émotions sur des mots. Lorsque le discours commence à prendre forme, entraînez-vous à le lire à haute voix. Prenez note du temps nécessaire pour lire chaque section et essayez de ne pas parler plus de cinq à sept minutes.

Partie 1 : L’introduction
Si vous avez la confiance nécessaire pour commencer votre discours par une blague ou un one-liner humoristique, cela peut vraiment aider à briser la glace et à calmer vos propres nerfs. Mais il faut la garder propre. Les gens attendent un gentleman mature, pas un blagueur, c’est le rôle du témoin ! Si vous n’aimez pas plaisanter, commencez simplement par vous présenter et par dire à quel point la mariée est belle. Dites quelques mots sur la préparation du mariage et sur la façon dont tout s’est parfaitement déroulé. Si vous avez quelques histoires drôles à raconter avant le mariage ou au début de la cérémonie elle-même, vous pouvez les inclure au début du discours.

Partie 2 : Accueillir les invités
C’est là que votre rôle de père de la mariée entre en jeu. N’oubliez pas de remercier tout le monde d’être venu et de remercier tout particulièrement ceux qui ont fait le déplacement pour assister aux célébrations. N’oubliez pas de remercier tous ceux qui ont contribué à la planification et à l’organisation du grand jour de votre fille et assurez-vous de noter tous les noms qui, selon vous, méritent d’être mentionnés pendant cette partie du discours. Mentionnez également les membres de la famille ou les amis importants qui sont absents et, si vous vous sentez à l’aise, ceux qui peuvent être décédés récemment.

Partie 3 : Maintenant, il s’agit de votre fille
C’est le moment fort du discours de mariage du père de la mariée. Il n’est pas fréquent que vous puissiez discuter aussi publiquement des nombreuses qualités et réalisations de votre fille, alors profitez-en et faites-vous plaisir. N’oubliez pas de la complimenter, de lui dire à quel point elle est magnifique et à quel point vous êtes fier d’elle. Ne vous inquiétez pas, il n’y a pas de mal à parler de votre fille. Essayez de parler un peu des premières années de votre fille, racontez peut-être une ou deux histoires drôles sur son enfance. N’hésitez pas à la taquiner à propos de certaines de ses actions, mais soyez gentil et ne dites rien qui puisse l’embarrasser. Raconter une histoire qui révèle sa personnalité : à quel point elle est forte, dure, créative, gentille, peut-être ? Ou son amour des animaux ou des sports. Enfin, parlez-lui de la date à laquelle elle a rencontré son nouveau mari, en vous assurant de raconter l’histoire de manière positive ! Cela vous mènera gentiment à la partie suivante. Un toast à l’heureux couple.

Partie 4 : Et, n’oubliez pas votre gendre
Ici, il est d’usage que le père de la mariée accueille le marié dans sa famille, et exprime son bonheur devant le nouveau lien entre les deux familles que le mariage apportera. Parlez de votre première rencontre avec le marié. Même si la première impression n’était pas positive, il peut être amusant de le mentionner, à condition de lui dire à quel point vous l’aimez maintenant. En fonction de votre relation avec votre nouveau gendre, il est probablement bon de vous moquer (un peu) de lui, et de plaisanter sur ce qu’il s’apprête à faire pour épouser votre fille. Parmi les autres anecdotes qui fonctionnent bien, citons la première fois que vous avez réalisé que votre fille était amoureuse de lui, et votre réaction à leurs fiançailles. Pensez aux qualités positives du marié qui feront de lui un bon mari et aux façons dont il a rendu votre fille heureuse.

Partie 5 : Paroles de sagesse
A la fin de votre discours de mariage, vous devez féliciter les heureux époux pour ce merveilleux mariage et leur exprimer votre confiance dans leur futur bonheur commun. Traditionnellement, votre conclusion devrait également contenir quelques mots de sagesse sur la vie et le mariage. Il peut s’agir de conseils sur la manière de faire un mariage heureux et sur les choses importantes dans la vie. Cela peut être de l’humour ou de l’ironie.

Partie 6 : Toast
Le père de la mariée porte un toast à l’heureux couple. Portez un toast aux mariés et demandez à tous les invités de lever leur verre à l’heureux couple. Et voilà. Vous avez réussi ! Ce n’était pas si difficile, n’est-ce pas ?